Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

QUATTRO STAGIONI

15 octobre 2023 | 16 h 00 min17 h 30 min

Artistes:

Direction Jan Orawiec, violon (joué-dirigé)

Orchestre Ostinato

Programme:

  • Vivaldi : Les Quatre saisons op. 8
  • Biber : La Battalia
  • Torelli : Concerto pour orchestre à cordes op. 6 n°1

En quelques mots:

• Torrelli, Concerto pour orchestre à cordes op.6 n°1 durée : 10′

Formé à Bologne au sein de l’Accademia Filarmonica, Giuseppe Torelli est en 1698 – date à laquelle il compose son opus 6 – violon solo de l’orchestre de Georg Friedrich II de Brandebourg-Ansbach, une des principautés du Saint-Empire germanique.

Le 1er concerto de l’opus 6 constitue l’une des publications les plus importantes du baroque tardif. Il s’agit d’une des toutes premières formes du concerto pour instrument soliste – par opposition au concerto grosso, dans lequel un groupe de solistes dialogue avec le reste de l’orchestre, le repieno. Le compositeur participe également à fixer le modèle du concerto en trois mouvements : premier mouvement rapide, second mouvement lent, dernier mouvement rapide.

• Biber, La Battalia durée : 10′

Violoniste virtuose et au tempérament fantasque, Heinrich Biber se fait remarquer tant par sa maîtrise technique – il jouait sans difficulté en 6e ou 7e position – que pour les compositions qu’il consacre à son instrument, qui font appel à un vaste éventail technique, et notamment la scordatura – technique qui consiste à désaccorder une ou plusieurs cordes, ce qui change non seulement la façon de jouer mais aussi les couleurs produites par l’instrument.

Cette créativité déroutante se retrouve également dans la Battalia, aux passages d’une stupéfiante modernité, par ses effets cacophoniques et l’usage du patchwork, mais aussi par les différentes couleurs obtenues par des techniques originales (col legno, pizzicato main gauche, feuille de papier à insérer sous la corde).

L’oeuvre porte pour sous-titre : « les errances dissolues des Mousquetaires, la Marche, la Bataille, la Complainte [ou Gémissements] des blessés, comportant des Arias imitatives, dédiées à Bacchus », sorte de programme pour chaque mouvement. L’oeuvre a probablement été destinée à un Carnaval à la Cour de Salzbourg. La dédicace au dieu du vin fait sans doute référence à la quantité d’alcool habituellement ingurgitée avant le combat afin d’insuffler du courage aux Hollandais sur le champ de bataille. Le second mouvement est construit à partir de huit airs populaires joués simultanément, dans deux tonalités différentes.

• Vivaldi, Les Quatre saisons durée : 40

Si, aujourd’hui, les Quatre Saisons font certainement partie des trois morceaux de musique classique les plus célèbres, ces concertos pour violons étaient, étonnement, tombés dans l’oubli quelques années après leur publication en 1725.
Avant chaque saison, Vivaldi a placé un sonnet descriptif, avec un renvoi dans la partie musicale.
On entend ainsi tantôt « un berger endormi », un « chien qui aboie », des chants d’oiseaux comme le coucou ou la tourterelle, des éléments naturels comme un orage, une pluie de grêle, mais aussi des scènes pittoresques comme une fête pour célébrer les récoltes, le grelottement de froid, le sommeil après la boisson, etc.

Adresse:

Eglise Notre-Dame – 2 Rue de l’Église, 92100 Boulogne-Billancourt

Détails

Date :
15 octobre 2023
Heure :
16 h 00 min17 h 30 min